Merci !
Code invalide

Sprint backlog: lister les tâches à réaliser pendant le sprint

Publié le
4/6/2021
Live le
4/6/2021
partagé par
par
Klaxoon

Avec le template Sprint backlog, en équipe dressez la liste des fonctionnalités à développer au cours du cycle qui s’annonce.

En équipe, identifiez et décomposez les tâches à réaliser pour le prochain sprint.

Le Sprint Backlog représente l'ensemble des tâches que l'équipe de développement s'engage à produire au cours du sprint. D'abord, le responsable du produit (Product Owner) identifie toutes les fonctionnalités nécessaires pour créer le produit souhaité. Puis, en fonction de l'objectif et de la durée du sprint, choisissez en équipe les items que vous allez embarquer pour le prochain sprint. Enfin, décomposez ces items en de multiples petites tâches techniques pour vous aider à y voir plus clair. Cette liste de petites tâches spécifiques s'appelle le Sprint Backlog. Avec ce Template, projetez-vous concrètement sur la réalisation du produit. Chaque membre de l'équipe aura une vision commune du sprint en cours. Ainsi, mettez-vous dans les meilleures conditions pour vous lancer.

niveau
présentiel
distanciel

5 choses à savoir sur le sprint backlog

1. Le sprint backlog est un outil de gestion de projet en méthode agile Scrum

Avant toute chose, il faut savoir que le sprint backlog est utilisé par les agilistes et particulièrement les adeptes du modèle Scrum. Il s’agit d’une méthode agile de gestion de projet qui consiste à travailler de manière itérative, sous formes de “sprints” pour développer un produit ou encore une application. La gestion de projet Scrum est rythmée par des réunions que l’on appelle les cérémonies agiles : chaque sprint est lancé par une planification de sprint, puis l’équipe se réunit pour la mêlée quotidienne tout au long du sprint, et termine avec la revue de sprint… avant de s’atteler à la rétrospective de sprint pour prendre du recul et chercher des axes d’amélioration pour le prochain sprint.

Pour tout savoir sur les principes du modèle Scrum, découvrez le Guide Scrum de Jeff Sutherland et Ken Swchwaber, la référence en la matière. Vous y trouverez le cadre de travail Scrum détaillé et toutes les définitions associées. Les prémices du guide ont vu le jour dans les années 90, mais il a été rédigé dans sa totalité en 2011 et mis à jour en 2020.  

2. Le sprint backlog est un échantillon du product backlog

Le sprint backlog, c’est la liste de l’ensemble des éléments à réaliser tout au long du sprint afin d’être en mesure de livrer l’incrément à la fin de celui-ci. Ces éléments en question proviennent du product backlog qui a été construit en amont, à la base du projet Scrum. Le product backlog et le sprint backlog sont tous deux des artefacts de la méthode agile Scrum.

Le product backlog est créé par le product owner, le responsable produit. C’est la liste des fonctionnalités à créer pour développer le produit, sous forme de user stories, elles sont classées par ordre de priorité et il est précisé à qui elles sont destinées. Le product backlog est utile tout au long du projet Scrum sur plusieurs sprints.

Le sprint backlog en revanche est le carnet d’un sprint : on décrit tous les enjeux de l’itération. Cet extrait du product backlog se présente sous la forme d’un tableau dans lequel on retrouve la gestion de l’itération : les actions à effectuer par l’équipe de développement. L’équipe Scrum pioche des user stories dans le product backlog, présentées par le product owner, pour les placer dans le sprint backlog. Pas n’importe lesquelles bien sûr : celles qui permettent de répondre au mieux à l’objectif du sprint; tandis que les autres seront réalisées au cours des prochains sprints en fonction des objectifs. Les user stories sont découpées en tâches à effectuer.

Le sprint backlog est sous la responsabilité de l’équipe de développement, contrairement au product backlog qui lui est sous la responsabilité du product owner. Dans ces deux backlogs, les items sont classés par ordre de priorité.

La clarté du sprint backlog est primordiale : en un coup d’œil on doit comprendre quel est le plan d’action pour remplir l’objectif du sprint qui s’annonce.

3. Le sprint backlog est créé lors du sprint planning

À quel moment l’équipe de développement construit-elle son sprint backlog ? En début de sprint bien sûr ! C’est la cérémonie agile du Sprint Planning (ou planification de sprint) qui lance le sprint, c’est donc à cette occasion que l’on remplit le sprint backlog. Le sprint planning est la réunion de préparation du cycle de développement. Le product backlog, en revanche, a été complété en amont par le product owner. Il y a toujours un sprint backlog par sprint, donc la durée de vie du sprint backlog s’étend de la cérémonie de planification du sprint à celle de la Revue de sprint.

4. Le sprint backlog n’est pas figé, il peut évoluer dans le temps

Qui dit agilité dit évidemment possibilité d’évolution ! Rien n’est figé, le sprint backlog peut changer en cours de sprint. L’équipe de développement doit être d’accord bien sûr, car c’est elle seule qui peut le changer. Donc si les demandes de modifications proviennent du product owner, ce dernier doit échanger avec l’équipe de développement pour obtenir son accord. Les journées de sprint peuvent être détaillées au fur et à mesure. Si certains items du sprint backlog deviennent obsolètes au cours du cycle, l’équipe de développement n’hésite pas à les écarter pour que son sprint backlog reste le plus clair et lisible possible.

La notion de transparence est primordiale. Tout le monde doit savoir où on en est, ce qui a été fait ou non, et s’il y a eu des changements bien sûr. Le sprint backlog doit toujours être visible par l’ensemble de l’équipe : avec Klaxoon, c’est simple, puisque tous les participants au Board y ont accès quand ils le souhaitent, à tout moment même dans leur poche depuis un smartphone !

Sous oublier que pour suivre l’état d’avancement des tâches, l’équipe fait quotidiennement le point en mettant à jour le Scrum task board lors du daily Scrum meeting. Il est couplé au burndown chart qui permet d’avoir en temps réel une vision très claire de l’avancement des tâches du sprint en cours. Le management visuel est l’outil idéal pour avancer en itération Scrum, et c’est pourquoi Board de Klaxoon est un support parfait pour cela.

5. Le sprint backlog s’inscrit dans un process d’amélioration continue

Au moment de construire le sprint backlog, n’oubliez pas de prendre en compte les axes d’amélioration mis en lumière lors de la dernière rétrospective de sprint. L’amélioration continue est au cœur de la méthode Agile Scrum. Le principe de travailler en itérations permet de s’adapter, réajuster et améliorer ! Alors si par exemple lors de la dernière rétro de sprint en équipe, il est ressorti que les délais du burndown chart n’avaient pas été tenus, mettez un focus sur cet aspect pour faire mieux lors de ce sprint.

À votre tour de créer votre sprint backlog en équipe avec Klaxoon. Retrouvez dans ce template un mode d’emploi détaillé pour vous guider pas-à-pas et gagner du temps et de l’efficacité grâce aux fonctionnalités du Board. Agilistes experts Scrum ou non, découvrez tous nos templates de méthodes agiles sans tarder, dans la bibliothèque de templates !

par
Klaxoon
,
Klaxoon est la suite d'outils collaboratifs conçus pour travailler en équipe plus efficacement, qu'on soit au bureau, en télétravail, en déplacement, partout dans le monde. L'équipe Klaxoon partage des centaines de templates, inspirés des méthodes agiles industrielles et des meilleurs usages de la communauté Klaxoon.
pack team

Transformez rapidement les pratiques collaboratives de vos équipes

acheter maintenant
Nouveautés dans les comment-faire associés
No items found.
No items found.
No items found.
No items found.

Vous aussi adoptez Klaxoon !

Avec le Template Sprint Backlog , innovez dans la gestion de vos projets, représentez-les visuellement et avancez en équipe de manière synchronisée.

Sprint Backlog

niveau
présentiel
distanciel

Klaxoon pour votre équipe