Merci !
Code invalide

Burndown Chart : le graphique pour suivre l’avancement des tâches d’un sprint en gestion de projet Scrum

Publié le
22/4/2021
Live le
22/4/2021
partagé par
par
Klaxoon

Avec le template Burndown Chart, mettez à jour graphiquement en équipe ce qu’il reste à faire au cours du sprint.

En équipe, chaque jour, visualisez le nombre de tâches qu'il reste à faire pour le sprint en cours

Utilisé chaque matin pendant toute la durée du cycle de développement du produit (appelé sprint), le Burndown Chart permet à l'équipe Scrum de suivre l’avancement du travail et de s'assurer d'aller ensemble dans la bonne direction. style. Avec ce Template, suivez sous forme graphique l’évolution de la quantité de travail restante pour une période donnée.

Résultat ? Le nombre de tâches restant à réaliser de l'équipe est actualisé quotidiennement de manière visuelle par rapport aux prévisions initiales.

niveau
présentiel
distanciel

Tout ce qu’il faut savoir sur le Burndown Chart dans votre gestion de projet Scrum

Le modèle Scrum est une méthodologie agile pour développer des produits ou des fonctionnalités, en fonctionnant par cycles de développement appelés sprints. Le Guide Scrum de Ken Schwaber et Jeff Sutherland est la référence en la matière. La méthode se découpe en plusieurs étapes, qui sont appelées les cérémonies, comme par exemple la planification de sprint ou Sprint planning en début de cycle, ou encore la rétrospective de sprint en fin de cycle. Plusieurs outils interviennent tout au long du sprint, tels que le Product Backlog et le User Story Mapping par exemple. Ici nous nous intéressons de plus près au Burndown Chart.

Qu’est ce que le Burndown Chart ?

Le burndown chart est un graphique très simple, qui permet à l’équipe de développement d’un projet scrum de suivre l’avancement du travail, et de révéler d’éventuels points de blocage dans sa gestion de projet.

Utilisé pendant toute la durée du sprint, c’est-à-dire le cycle de développement du produit, le Burndown Chart permet de s’assurer que l’on va bien, tous ensemble, dans la bonne direction. C’est un outil très utile pour suivre la progression de l’équipe vers l’objectif qu’elle s’est fixé. Il y a donc un Burndown chart par sprint, mais ce graphique évolue au rythme des mises à jour.

Comment fonctionne un burndown chart ?

Le Burndown chart est représenté sous forme graphique : on définit le nombre total de tâches à réaliser pendant la durée du sprint, et on place ce nombre en ordonnée, sur l’axe vertical. En abscisse, sur l’axe horizontal, on inscrit le nombre de jours que va durer le sprint. On trace une ligne diagonale qui servira de repère de comparaison, et on met quotidiennement à jour la courbe du graphique en enlevant les tâches au fur et à mesure qu’elles sont terminées, en ne laissant que celles qu’il reste à faire. Le graphique donne donc une indication des tâches restantes en fonction du temps disponible, c’est-à-dire les journées que compte encore le sprint.

Qui utilise le Burndown Chart ?

Cet outil graphique qu’est le burndown chart sert à toute l’équipe de développement, y compris le Product Owner, l’équivalent du chef de produit dans la méthodologie Scrum, et le Scrum Master, coach agile. Tous vont pouvoir visualiser l’avancement des tâches et les adapter si nécessaire pour gérer le projet efficacement. Si besoin, les parties prenantes (clients internes ou externes) peuvent consulter le burndown chart pour savoir où en est l’équipe, et si tout se passe comme prévu.

À quelle étape de la gestion de projet Scrum correspond le Burndown chart ?

Il est conseillé de mettre à jour le Burndown Chart tout au long de la gestion de projet, au début de la mêlée quotidienne. La mêlée quotidienne, appelée aussi daily scrum, est la cérémonie de lancement de journée d’une équipe au cours d’un sprint dans la méthodologie Scrum. Cette réunion quotidienne matinale aide l’équipe de développement à communiquer et permet de détecter rapidement les problématiques. Elle permet à chacun des membres de l’équipe de connaître ses objectifs du jour ainsi que les obstacles qu’il peut rencontrer. Chacun répond brièvement à trois questions : Qu’est-ce que j’ai fait hier ? Qu’est-ce que je vais faire aujourd’hui ? Est-ce que je rencontre actuellement des problèmes ?

La mêlée quotidienne est donc le moment opportun pour effectuer la mise à jour du burndown chart. L’équipe Scrum compare quotidiennement l’évolution de la réalisation des tâches par rapport à l’objectif initial : si la courbe descend et suit la ligne prédictive, c’est que l’équipe est dans le bon tempo.

À quoi sert concrètement le graphique ?

Le Burndown Chart est d’une part un outil de suivi on l’a vu, mais permet aussi de détecter des dysfonctionnements lorsqu’il y a cassure dans la courbe, ou encore si la courbe est trop éloignée de la ligne prédictive. Voici un exemple significatif de ce que peut révéler le burndown chart : le sprint scrum (cycle de développement) touchant à sa fin, vingt-cinq tâches ont été réalisées par l’équipe sur les soixante requises pour atteindre l’objectif. L’équipe de développement est donc loin de livrer l’incrément de produit sur lequel elle s’est engagée. Cela peut signifier plusieurs causes, comme par exemples :

  • l’équipe a accumulé de la dette technique, c’est-à-dire qu’elle a rencontré plusieurs bugs informatiques, problèmes de codage obsolète ou hors-norme… Cette dette technique a pour conséquence une importante perte de temps à chercher à corriger les erreurs plutôt que d’avancer sur le reste.
  • il y a eu une mauvaise préparation du projet, c’est-à-dire que la planification de sprint s’est faite à la hâte et que les critères fonctionnels présents dans les users-stories ont été négligés. Pour éviter cet écueil, le template Sprint Planning est l’outil idéal afin de bien préparer le cycle de développement scrum.
  • l’équipe a une mauvaise communication avec le Product Owner, il est possible que ce dernier manque de disponibilité pour les validations et que cette situation ait créé un goulot d’étranglement.
  • l’équipe scrum a été trop ambitieuse en fixant l’objectif au-dessus de ses moyens et/ou de ses capacités.
  • ou encore des raisons purement humaines : des membres de l’équipe qui quittent de l’entreprise, sont en arrêt maladie… bref, une situation de sous-effectifs indépendante de la volonté de l’équipe.

Ce sont des exemples de dysfonctionnements que peut révéler le Burndown Chart. La cérémonie de rétrospective de sprint permettra à l’équipe Scrum de revenir sur ces problèmes rencontrés afin de chercher des axes d’amélioration continue pour le prochain cycle de développement.

Quelle est la différence entre le Burndown Chart et le Scrum task Board ?

Le Burndown chart est souvent associé au Scrum task board, mais ce sont bien deux outils distincts. Le Burndown Chart se présente sous forme d’un graphique et permet d’avoir une vision complète de l’avancement du sprint pendant la mêlée quotidienne. À ne pas confondre avec le scrum task board, qui est un tableau divisé en trois parties : les tâches à faire, les tâches en cours et les tâches terminées. Le scrum task Board est un simple outil de reporting, là où le burndown chart va servir d’indicateur et de détecteur de dysfonctionnement.

Gestion de projet scrum : 3 bonnes raisons de réaliser son Burndown chart avec Klaxoon

  • 1. Ce peut être particulièrement intéressant d’utiliser Klaxoon lorsque les membres de l’équipe de développement ne sont pas tous localisés physiquement sur un même site. Il est facile de partager l’avancement du projet entre tous les membres de l’équipe, qu’ils soient dans des villes différentes ou même à l’étranger. Avec Board, tout est centralisé, facile à utiliser à distance pour des équipes distribuées, en télétravail par exemple. Les fonctionnalités de Board facilitent les échanges : Live, l’outil de visioconférence intégré, permet de se voir pour communiquer efficacement, tandis que la fonctionnalité “Synchro Board” permet à tout le monde de voir la même chose en même temps, sans malentendu.
  • 2. Le whiteboard, tableau blanc digital, est un espace à la taille infinie. Cela signifie que vous pouvez très bien juxtaposer plusieurs outils utiles lors de votre sprint, et centraliser toutes les informations nécessaires. Chacun peut contribuer, d’où qu’il soit, en apportant ses idées, en modifiant celles des autres, en changeant une couleur ou un élément graphique…
  • 3. Le Burndown Chart est accessible à tous et à tout moment, et pas seulement lors des rendez-vous quotidiens de mise à jour. Chacun, quel que soit son rôle, peut venir consulter l’avancement des tâches quand il le souhaite.

Comment animer le template Burndown Chart

  • Chaque jour, les membres de l’équipe de développement se connectent au Board et lancent un Live, l’outil de visioconférence intégré.
  • Chacun déplace sa photo au niveau du jour et actualise le nombre de tâches qu’il lui reste à faire, en dimension dans l’idée qui le concerne. La “dimension” est un champ optionnel qui permet d’apporter des indications supplémentaires sur une idée, les “dimensions” sont ajustables dans les options du Board. On peut y inscrire tout ce qu’on veut : un nom, une date de délai, une quantité…
  • Additionnez ensuite simplement les tâches restantes de toute l’équipe et transposez ce nombre dans le graphique.
  • Ensuite, avec les quick connecteurs, reliez l’idée du jour à celle de la veille de manière à continuer la construction de la courbe tout au long du sprint.
  • Le nombre de tâches restantes à réaliser par l’équipe est actualisé quotidiennement de manière visuelle par rapport aux prévisions initiales. Chaque jour, vous savez où vous en êtes !
  • Avec Questions, alertez à tout moment le chef de projet, le Product Owner, et réadaptez si besoin les objectifs, en toute agilité ! Le nombre de tâches déterminées au départ pour atteindre l’objectif final est tout à fait ajustable, il peut même augmenter en cours de cycle si on avait sous-estimé la charge de travail. Le mettre à jour permet d’avoir un graphique réaliste et donc utile.
  • Si votre courbe s’éloigne trop de la courbe prédictive, interpellez directement le Product Owner pour trouver une solution et retirer les tâches (appelées aussi les users stories) moins prioritaires pour remplir l’objectif.

Avec ce Template, suivez sous forme graphique l’évolution de la quantité de travail restante pour une période donnée.

par
Klaxoon
,
Klaxoon est la suite d'outils collaboratifs conçus pour travailler en équipe plus efficacement, qu'on soit au bureau, en télétravail, en déplacement, partout dans le monde. L'équipe Klaxoon partage des centaines de templates, inspirés des méthodes agiles industrielles et des meilleurs usages de la communauté Klaxoon.
pack team

Transformez rapidement les pratiques collaboratives de vos équipes

acheter maintenant
Nouveautés dans les comment-faire associés
No items found.
No items found.
No items found.
No items found.

Vous aussi adoptez Klaxoon !

Avec le Template Burndown Chart, innovez dans la gestion de vos projets, représentez-les visuellement et avancez en équipe de manière synchronisée.

Burndown Chart

niveau
présentiel
distanciel

Klaxoon pour votre équipe