La méthode Double Diamant : son histoire et ses usages actuels

Alors que nous nous aventurons plus avant dans des territoires inexplorés de notre environnement professionnel en mutation rapide, nous pourrions être surpris de constater à quel point ce paysage est vaste et complexe. Bon nombre des innovations les plus formidables d'aujourd'hui nécessitent d'adopter un mode de réflexion plus conceptuel pour se représenter efficacement la manière dont les choses fonctionnent.

Pensez à Netflix, l'un des meilleurs exemples d'entreprise qui a essentiellement bouleversé le secteur du divertissement vidéo au cours de la dernière décennie. À l'origine, Netflix était un service d'abonnement vidéo par correspondance qui adhérait à un grand nombre des structures de l'industrie. Mais grâce à une conception intelligente et à un effet de levier, il a pu introduire un segment commercial entièrement nouveau dans le streaming en ligne, ce qui lui a permis de devenir l'une des entreprises les plus prospères au monde.

Avant eux, personne n'était parvenu à faire ce qu'ils avaient fait (du moins avec le même niveau de succès). Comment ont-ils donc navigué sur des territoires aussi inexplorés et inconnus ? Dans cet article, nous allons présenter une méthode qui pourrait vous aider à commencer à cartographier les différents aspects d'un projet spécifique : la méthode du double diamant.

Que sont les Design frameworks?

Si vous avez lu quelques-uns de nos articles récemment, vous avez peut-être remarqué que nous vous avons présenté différents types de méthodes (aussi appelés, "frameworks") à utiliser. Ces méthodes vous aident à développer et à gérer vos projets de manière plus visuelle, plus efficace ou plus collaborative.

Le dépassement des normes établies bénéficiera grandement des méthodes de travail, car vous serez probablement amenés à prototyper et à tester différentes solutions possibles à un nombre tout aussi diversifié de problèmes possibles. Les méthodes vous fournissent cette structure de base qui vous permet de mieux comprendre votre orientation vers un problème particulier, et de créer une carte de la manière dont vous êtes parvenus à sa solution particulière.

Les méthodes de travail, malgré leur utilité, ne sont en aucun cas obligatoires. Mais dire que ces méthodes ne sont pas nécessaires dans une situation particulière, c'est comme dire que vous n'avez pas besoin d'une carte pour aller à certains endroits. S'il s'agit de votre trajet quotidien habituel ou d'un endroit que vous fréquentez souvent, vous n'aurez probablement pas besoin d'une carte détaillée pour vous y rendre. Mais si vous voyagez à l'étranger ou dans une région que vous connaissez peu, cette carte "pas indispensable" vous semblera presque obligatoire.

L'efficacité de chaque méthode est donc fortement liée à la situation. Il est essentiel d'évaluer comment une méthode particulière s'adaptera à votre contexte pour en exploiter les avantages potentiels.

Comment la méthode Double Diamant fonctionne-t-elle réellement ?

Il existe de nombreuses méthodes différentes que vous pouvez utiliser pour votre projet de design thinking, comme le processus de design thinking en 5 étapes de l'Interaction Design Foundation, ou les 5 étapes-clés du design thinking d'Inside Designs. Pour cet article, nous nous pencherons sur la méthode populaire du double diamant du Design Council UK, qui utilise un processus d'idéation en 4 étapes qui converge vers trois concepts différents.

Lancée en 2004, la méthode du double diamant utilise un modèle très visuel et facile à comprendre qui a depuis été utilisé dans différentes industries comme moyen de tirer parti des réflexions qualifiées de "divergentes-convergentes". Le Design Council UK lui-même a été à l'avant-garde de la conception de meilleures solutions pour différentes entreprises, ONG, gouvernements et d'autres organisations indépendantes dans un effort "pour promouvoir par tous les moyens possibles l'amélioration du design dans les produits de l'industrie britannique". Cette organisation comprend l'importance du design thinking pour l'utilisateur de produits tech du quotidien et, à ce titre, elle a continué à développer la méthode du double diamant afin de refléter les changements dans la compréhension de l'industrie.

Les processus de la méthode du double diamant

La méthode du double diamant peut être comprise comme un moyen de commencer à développer les idées initiales d'une équipe, ce que le psychologue J.P. Guilford appelle la "pensée divergente", qui est ensuite condensée vers des idées plus ciblées par un processus connu sous le nom de "pensée convergente". La première partie vous permet de mettre en pratique différents éléments de la pensée latérale, afin de développer des solutions alternatives au-delà de ce qui aurait pu être initialement apparent lors d'une première analyse en surface. Après avoir exploré les différentes voies possibles vers une solution, vous travaillez ensuite à l'analyse et à l'évaluation de chaque option possible pour parvenir à une orientation unique.

La méthode du double diamant se divise ensuite en deux étapes principales, appliquant deux fois les théories divergentes et convergentes dans l'ensemble de son cadre. La première étape concerne la "découverte" et la "définition", qui sont les aspects divergents et convergents de l'exploration des limites du problème initial et de sa formulation en un énoncé spécifique. Vous élargissez ensuite votre champ d'action en développant les solutions possibles, et en proposant la solution la plus applicable et la plus efficace.

Comment aborder la méthodologie du double diamant

La méthodologie de conception en double diamant est un processus qui exige une bonne compréhension des compétences et de l'expertise entre les membres de l'équipe et les parties prenantes concernées. Cela signifie qu'un haut niveau de collaboration est attendu dans cette stratégie, qui sera encore renforcée si différents membres de l'équipe représentent différents domaines intervenant dans le projet (comme le marketing, la finance, les créatifs, etc.). Plus votre projet est complexe, plus il est important d'inclure différentes perspectives cross-équipes, qui peuvent venir enrichir la discussion.

En termes d'exécution, il vous faudra préparer au moins quelques sessions pour faire le tour de la méthode sans avoir à enfermer les gens dans un atelier pendant trop longtemps. Deux à quatre sessions différentes devraient suffire, divisant le cadre soit en deux phases de diamant, soit en chacune des quatre phases principales à explorer.

Vous voudrez également utiliser le management visuel dès que possible, afin de mieux organiser la réflexion des participants d'une manière dynamique mais facile à comprendre. Une plateforme en ligne capable de gérer la collaboration en direct peut être utile pour les équipes situées à distance, ainsi que pour inclure d'autres parties prenantes qui ne se trouvent peut-être pas dans le même bureau que vous.

1 - Le problème initial et la découverte

Le premier aspect par lequel il faut commencer est l'énoncé du problème initial. Il est probable que vous utilisiez ici des énoncés de problèmes initiaux bruts que votre équipe a été chargée de résoudre. Il peut s'agir d'éléments tels que "Comment améliorer la satisfaction des clients" ou "Comment accroître notre part de marché". Ces types d'énoncés de problèmes sont généralement vagues, et n'offrent pas de limites claires aux possibilités que vous pouvez utiliser pour les résoudre.

Vous devez donc entamer la phase de découverte, qui consiste essentiellement à explorer les différents aspects de l'énoncé du problème pour essayer de trouver la cause profonde de ce qui est à l'origine du problème initial.

Une technique utile consiste à définir l'énoncé initial du problème sous la forme d'un "Pourquoi" plus ciblé, tel que "Pourquoi la satisfaction de mes clients est-elle en baisse ?" ou "Pourquoi est-ce que je perds des parts de marché ?". Cette pratique s'appelle l'interrogation élaborative, qui a été étudiée par les experts pédagogiques comme un moyen d'approfondir la compréhension d'un individu des différentes dimensions d'un problème en se demandant simplement "pourquoi".

D'autres techniques tout aussi utiles consistent à utiliser des cartes mentales, qui permettent d'organiser visuellement vos idées principales en différents termes et concepts connexes. Les cartes mentales sont simples à utiliser et suffisamment flexibles pour être utilisées dans de nombreux scénarios différents. Enfin, si d'autres méthodes ne paraissent pas adaptées, une séance de brainstorming classique sur le problème à résoudre peut tout aussi bien fonctionner. N'oubliez pas d'utiliser des sources de recherche secondaires afin d'améliorer votre compréhension du problème.

2 - La définition du problème

La définition fait partie intégrante de ce premier processus de diamant, car elle commence essentiellement à concentrer votre réflexion sur des aspects particuliers du problème. Ici, vous devez investir votre temps et vos ressources pour passer au crible les différents points de données et les informations que vous avez recueillies jusqu'à présent.

Identifiez ici les éléments-clés du problème, tels que les goulots d'étranglement ou les moments d'inefficacité dans l'utilisation des ressources. Mesurez les différents impacts des points de découverte que vous avez choisis, afin de mieux analyser si un sujet particulier sera le point central de votre discussion.

C'est également l'occasion de définir ce qui ne sera pas le point central de votre projet. Cela peut prendre la forme d'une liste d'éléments que votre équipe décidera de ne pas aborder pour des raisons pratiques, des contraintes de ressources, un manque de contrôle, ou toutes ces raisons à la fois. Il est essentiel que chacun comprenne le contexte du projet en cours afin que vous puissiez commencer à définir la portée du projet sur le même plan. Dans l'idéal, vous parvenez à une définition plus concise du problème à la fin de l'étape de définition, qui peut être un énoncé qui guide sur les points de focalisation de votre diamant suivant. Par exemple, si vous vous concentrez sur un problème de satisfaction de la clientèle, vous pouvez vous demander "Comment pouvons-nous améliorer l'expérience des clients en magasin, afin d'améliorer leur satisfaction globale ?".

3 - Élaboration de la solution

Considérez la phase de développement comme le moment où votre équipe de projet commence à concevoir une solution potentielle au problème. Les concepteurs pensent souvent que cette section marque le début officiel du "processus de conception", ce qui s'explique par le fait que nous avons passé le premier diamant à définir correctement l'étendue du problème, avant même de tenter de trouver une solution.

À ce stade, les solutions exigeront beaucoup d'efforts de collaboration pluridisciplinaire. Vous devrez faire appel à des équipes d'ingénieurs, des équipes de design, des responsables financiers, des responsables marketing, etc. pour parvenir à une base de solution adéquate. L'importance de la collaboration croisée ici est de s'assurer que les ressources et les capacités appropriées sont comprises dans l'ensemble de l'organisation, au risque de rencontrer des obstacles qui entraveront votre solution.

Plusieurs solutions alternatives peuvent être explorées à ce stade, dont des phases de tests qui prendront du temps et des ressources. Comme Microsoft l'a si explicitement dit dans un email interne de 1988 à ses employés, ils doivent "manger leur propre gamelle", ce qui signifie que les éléments qu'ils développent à ce stade doivent être testés par les développeurs eux-mêmes afin qu'ils puissent se mettre correctement à la place des utilisateurs.

4 - Livraison et itération de la solution finale

L'étape de la livraison est intéressante, car c'est à ce stade que vous commencez réellement à diffuser les premières versions ou itérations de votre produit au sens large. Il se peut que vous souhaitiez inclure dans cette étape des procédures de tests finaux, afin de garantir la livraison correcte du produit au public visé. Mais c'est à ce stade que vous commencerez vraiment à obtenir un retour d'information sur votre produit de la part de votre marché cible.

Une compétence-clé ici est de savoir "écouter", ce qui inclut la lecture entre les lignes pour savoir ce que les consommateurs ressentent vraiment à propos du changement ou de la nouvelle itération du produit. Selon le type de retour d'information, les consommateurs peuvent vous aider à mettre la main sur un tout autre problème de manière indirecte.

L'objectif ici est d'arriver à l'itération finale de votre solution, qui sera progressivement définie au fur et à mesure que vous poursuivrez votre réflexion convergente vers l'état final de votre produit. Une fois ce point atteint, tout développement doit être progressif par nature, plutôt que de procéder à des révisions complètes des systèmes.

L'évolution de la méthode Double Diamant : ajout de nouveaux principes

Même la méthode du double diamant n'est pas imperméable aux évolutions au fil du temps. Au cours des dernières années, le Design Council UK a revu le modèle pour y inclure quatre facteurs supplémentaires susceptibles de déterminer le succès du cadre, à savoir l'engagement, les principes de conception, les banques de méthodes et le leadership.

Engagement : établir des relations

L'engagement est un aspect souvent négligé des efforts de collaboration, et il est essentiel pour amener les gens à travailler ensemble sur un sujet particulier. Veillez à consacrer suffisamment de temps à l'établissement de relations avec les personnes qui vous entourent, afin d'obtenir les meilleurs types de contributions nécessaires à vos projets, et de soutenir vos initiatives avec les ressources requises.

Principes de conception : se concentrer sur la collaboration

Les principes de conception ont été introduits dans la méthode afin de guider davantage les concepteurs dans la manière d'aborder les deux diamants. Ils sont présentés dans les sections Personnes, Communication, Collaboration et Itération.

Pour l'essentiel, vous devez mieux comprendre les personnes que vous essayez de servir, en internalisant leurs besoins, leurs forces et même leurs aspirations. Ensuite, vous devez vous concentrer sur la manière dont vous allez communiquer ces avantages à vos clients, pour vous assurer que leurs problèmes sont entendus et validés.

La collaboration ne se limite pas aux équipes internes avec lesquelles vous développez le produit, mais s'étend aux forces et parties prenantes externes qui ont leur mot à dire sur la manière dont le produit sera utilisé et géré. Enfin, n'ayez pas peur de repérer les erreurs dès le début afin de les minimiser au cours des différentes itérations.

Méthode Banks : comprendre les autres activités

Les banques de méthodes expliquent ici la catégorisation par le Design Council UK des différentes activités qui peuvent aider à identifier les problèmes et à les résoudre avec succès. Il s'agit d'un processus en trois étapes, axé sur l'exploration, le façonnage et la construction.

Leadership : obtenir le soutien des autres

Enfin, vous devez vous assurer que vous bénéficiez d'un soutien suffisant de la part de ceux dont les décisions pèsent dans la balance. Il s'agit de votre conseil d'administration, de vos superviseurs et même des cadres supérieurs de l'organisation. Les développements récents dans le secteur exigent que les leaders soient également agiles et inclusifs en ce qui concerne les types d'idées qu'ils soutiennent et développent.

Faites avancer vos projets

Découvrez la nouvelle génération de workshops conçus pour le travail hybride.
essai gratuit — maintenant