Qu’est-ce que le cubing brainstorming ?

Le brainstorming est l’une des méthodes les plus plébiscitées par les managers et les chefs d'équipe pour s’atteler à la résolution d’un problème. Le terme de “brainstorming” lui-même est suffisamment souple pour être utilisé dans différents contextes, et il est susceptible de figurer parmi les outils des organisations lorsqu'elles s'attaquent à un problème difficile. Mais multiplier les séances de brainstorming peut amener l'exercice lui-même à une perte de vitesse. Le simple fait de demander aux gens de "réfléchir à tel sujet" n'est parfois pas suffisant pour que le cerveau se mette à produire des idées. 

C'est pourquoi certains managers changent légèrement la formule, en ajoutant une dimension nouvelle à leurs séances de brainstorming. Parfois, cela prend la forme d'une activité supplémentaire destinée à dynamiser la réflexion, ou d'une invitation pour les participants à envisager le problème d'une manière nouvelle et unique

L'une des façons les plus efficaces de renverser le brainstorming classique est d'introduire un cadre inédit pour guider votre groupe tout au long du processus. Dans cet article, nous allons ainsi examiner un cadre connu sous le nom de "cubing brainstorming", qui vous donnera, à vous et à votre équipe, une direction concrète à prendre lors de vos sessions d’idéation.

Que veut dire cubing brainstorming ?

Bien que cela puisse faire penser à une technique mathématique ou analytique, le cubing est en fait un outil de brainstorming puissant qui permet d'aborder un sujet spécifique sous différents angles. L'utilisation du cubing lors d'une session de brainstorming vous permet de parvenir de manière efficace à une réflexion constructive. Cette méthode suit 6 perspectives différentes, en s'inspirant du nombre de côtés d'un cube, pour vous permettre de vous concentrer à chaque fois sur un aspect spécifique de votre problème. 

Les 6 perspectives abordées à travers le cubing brainstorming sont les suivantes :

  • Décrire
  • Comparer
  • Associer
  • Analyser
  • Appliquer
  • Argumenter

Grâce à ces différentes approches, le cadre de la réflexion vise à débloquer certaines perspectives qui ne peuvent habituellement être envisagées qu’en étant combinées à d'autres. Ce cadre fonctionne de la même manière que les processus de pensée divergente-convergente, en élargissant la vision d’un sujet pour ensuite la réduire une fois qu'un niveau approprié de compréhension est atteint.

Les origines du cubing brainstorming

Au départ, le cubing n’était pas une méthodologie business, mais plutôt une façon pour les écrivains de sortir de leurs blocages temporaires d'inspiration. Définie à l'origine dans un livre intitulé Writing par Gregory et Elizabeth Cowan dans les années 1980, ses auteurs l'avaient décrit comme une méthode permettant de "faire rapidement le tour de son esprit" pour identifier des angles intéressants qui n'auraient pas été visibles au départ. 

Vous pouvez imaginer le cubing comme un kaléidoscope, qui fonctionne en courbant la lumière de manière spécifique pour créer une nouvelle image plus intéressante pour le spectateur. Au lieu d’envisager un sujet directement, comme on pourrait le faire lorsqu'on s'attaque à un problème en brainstorming classique, le cubing invite à diviser votre réflexion en 6 angles différents, qui pourraient mieux mettre en lumière une solution ou comprendre l’origine d’une situation. 

Tout comme c'était voulu pour l’écriture à la base, le cubing est avant tout un outil qui vous aide à générer des idées, en gardant la réflexion d’équipe concentrée sur le sujet, et en donnant un cadre précis aux utilisateurs tout en permettant à leur créativité de s'épanouir. 

L'utilisation du cubing pour lancer votre session de brainstorming

Bien sûr, décrire en théorie un cadre de brainstorming n’a rien à voir avec le fait de le mettre en pratique. Pour mieux illustrer le concept de cubing appliqué à un problème spécifique, considérons ce cadre pour un sujet connu de tous : la pizza. 

Nous avons tous une idée précise de ce qu'est la pizza (et de ce qu'elle n'est pas), mais imaginez que vous deviez créer une toute nouvelle saveur de pizza à partir de rien. Pour les besoins de cet exercice, supposons que le concept de "pizza hawaïenne" ne soit pas encore connu. Ne tenez pas compte de vos sentiments personnels à l'égard de cette pizza spécifique, et découvrez plutôt comment le "cubing" a permis de la créer.

Décrire

La première étape du cubing est de décrire le sujet. Pour les objets, il s'agit d'une procédure relativement simple, puisque vous pouvez utiliser vos 5 sens pour les décrire. De même, si vous parlez de concepts plus abstraits comme "la satisfaction client" ou "l'augmentation des ventes", vous pouvez simplement décrire la situation telle qu'elle est, en allant dans le détail suivant le niveau d’analyse que vous recherchez

Pour notre exemple, concentrons-nous sur l'idée de pizza. Comme nous le savons, la pizza est composée des ingrédients suivants : 

  • Pâte à pizza
  • Sauce tomate ou crème
  • Fromage
  • Autres garnitures

Vous pouvez également consolider votre description en détaillant le type de pizza. Vous pouvez ajouter des variables supplémentaires, par exemple en décrivant la pizza comme étant "calzone" ou "napolitaine". Vous pouvez même ajouter des informations supplémentaires concernant le mode de cuisson, la combinaison spécifique de saveurs, etc. 

L'objectif est ici de brosser un tableau du sujet en question. Cela sert essentiellement de base pour le reste des étapes du cadre du cubing brainstorming. Vous pourriez même être en mesure de découvrir des idées dans cette section en ajoutant des questions comme "Pourquoi ?", ou en remettant en question vos propres hypothèses afin d'exercer une pensée autocritique.

Comparer

Nous pouvons maintenant passer à l'étape suivante de notre processus de cubing brainstorming. Celle-ci consiste à comparer et mettre en relation notre sujet avec des éléments similaires ou opposés. Cela vous permet de trouver des concepts pertinents qui peuvent vous aider à renforcer votre opinion sur le sujet, ainsi que d'autres éléments qui vous permettent de définir le contraire de votre sujet. L'importance de cette étape n’est pas à sous-estimer, car elle permet d’avoir une vue d’ensemble et d'ancrer les idées dans des termes précis. 

Avec notre exemple de la pizza, vous pouvez par exemple comparer en examinant d'abord ce à quoi elle ressemble. L'un des aliments les plus proches de la pizza est la famille des tartes, qui sont également composées d'un type de pâte et de garnitures spéciales, et qui peuvent même être sucrées ou salées. À partir de là, vous pouvez commencer à utiliser des idées habituellement associées aux tartes et les appliquer au concept de pizza. Vous pourriez dire que c'est peut-être ainsi qu'est né le concept de "calzones", ou pizzas repliées sur elles-mêmes. 

Dans un deuxième temps, il est aussi utile de se pencher sur les aliments dont la pizza est radicalement différente. Les pâtes, qui peuvent à première vue être considérées comme similaires en raison de l'utilisation d’une pâte et de sauce, sont probablement plus éloignées de la pizza lorsqu'on y réflechit en profondeur. Les pâtes sont souvent préparées de manière très différente, commandées dans des cadres différents, et même consommées de manière totalement différente. Cela vous permet de voir certains aspects de la pizza moins évidents, comme le fait que ce soit un aliment qui se mange facilement à la main, et qui est souvent consommé dans des cadres beaucoup plus décontractés. 

Associer

L'étape suivante du cubing brainstorming, l’association, vient étendre le cadre de la comparaison. Commencez par vous concentrer sur les concepts que vous avez identifiés lors des étapes précédentes, comme l'utilisation de différents ingrédients, et approfondissez les liens avec les autres concepts mentionnés. 

Par exemple, le pepperoni est une recette quasi-incontournable de pizza classique. Si vous y réfléchissez bien, on retrouve souvent de la viande salée ou épicée sur la pizza. De même, on peut trouver d’autres ingrédients aromatisés parmi ces viandes, comme le jambon au miel aux États-Unis, qui combine des saveurs salées et sucrées. 

Vous pouvez ensuite étendre cette association en examinant d'autres aliments qui partagent des caractéristiques similaires, comme les tacos “al pastor”, qui utilisent les saveurs salées et sucrées comme signature de leur recette grâce à l'ajout d'ananas. Maintenant, vous pouvez commencer à voir comment le concept d'ananas sur une pizza pourrait prendre forme (au grand dam de certains amateurs de pizza). 

L'association est un outil très utile, dans la continuité de l'exercice de comparaison précédent, car elle vous permet d'explorer des concepts présentant des caractéristiques similaires. Souvent, la façon la plus courante de faire de l'association seule est de procéder à des "associations de mots", qui sont utilisées dans les focus groups, la planification marketing et d'autres types de séances d’idéation. 

Analyser

Même l'association dans le cadre d'une session de brainstorming ne peut pas aller bien loin si elle ne s'accompagne pas d'une analyse appropriée. Souvent, cette étape est amorcée parallèlement à l'étape d'association. Par exemple, comme le fait de comprendre que les viandes salées et épicées se trouvent généralement sur les pizzas en raison de leur capacité à compléter les fromages gras et les sauces tomate acides. 

En poussant l'analyse plus loin, on s'aperçoit que les viandes salées et épicées passent souvent par un processus de transformation complètement différent pour obtenir une saveur aussi forte et distincte. L'un des facteurs-clés est le processus de salaison de la viande. Mais il ne s’agit pas seulement de sel : un autre ingrédient de salaison populaire est le sucre, qui est utilisé pour ses propriétés d'atténuation de la force du goût du sel. 

Et en allant encore plus loin, on comprend pourquoi des ingrédients sucrés populaires comme le miel sont utilisés à la place du sucre pour donner un goût distinct aux viandes. Ainsi, vous commencez à analyser ces ingrédients à l'aide de concepts de plus en plus poussés, qui, dans notre exemple, peuvent atteindre le concept d'ananas, un ingrédient courant dans différents plats de viande braisée pour atténuer leur caractère salé.

Appliquer

Nous pouvons maintenant constater que l'ananas pourrait être un ajout intéressant à la pizza, à condition qu'il corresponde aux profils de saveur qui y sont déjà présents. Nous entrons donc dans la cinquième étape du cubing brainstorming, qui consiste à appliquer les connaissances acquises jusqu'à présent en mesures concrètes

Pour notre exemple, nous pouvons mettre en pratique ce que nous avons appris jusqu'ici en testant la recette dans différentes conditions. Après quelques itérations, il est probable que vous parveniez à finalement obtenir la saveur de la "pizza hawaïenne". 

Si la pizza et d'autres aliments sont faciles à tester sur le terrain, puisqu'il suffit d'essayer la recette, vous pouvez faire des tests dans des environnements contrôlés. Les spécialistes du marketing utilisent souvent de petits lots de produits dans un environnement observable, pour voir comment le public utilise le produit en question dans un cadre "réel". 

Dans le cadre de cet exercice, utilisez l'intelligence collective de votre équipe pour élaborer le processus et émettre des hypothèses sur les résultats. 

Argumenter pour (ou contre)

La dernière étape du cubing brainstorming est une sorte de "post-mortem" ou de rétrospective de vos efforts d'expérimentation, qui culmine avec l'argumentation pour ou contre les idées appliquées du brainstorming. 

Sur la base des différentes étapes que vous avez franchies jusqu'à présent, vous devriez disposer de suffisamment d'informations pour être en accord ou en désaccord avec les idées qui en ressortent. Notre pizza hawaïenne est un excellent exemple d'une saveur qui fait constamment débat, et suscite de nombreux arguments pour et contre l'idée en général. Certains diront que la recette fonctionne, grâce à la manière dont elle permet d’innover le goût à la pizza, tandis que d'autres s'y opposeront car elle s'éloigne trop de la recette originale. 

Appliquez le cubing à d'autres types de brainstorming

Malheureusement, le monde n’est pas fait que de pizza, mais plutôt de problèmes complexes et dynamiques, qui peuvent donner du fil à retordre même aux managers les plus expérimentés. Bien que notre exemple de pizza ait été une manière simplifiée d'illustrer le cubing brainstorming, ne sous-estimez pas la puissance de cet outil face à des problèmes moins évidents. 

Vous pouvez même créer des représentations visuelles de l'effort de cubing, en mettant dans un tableau blanc les différentes étapes de réflexion pour faciliter la compréhension du sujet par votre équipe. Utilisez les tableaux blancs en ligne pour mieux partager cette méthode lorsqu'on vous donne un concept d’idéation. Qui sait, vous pourriez trouver la prochaine idée de "pizza hawaïenne" pour votre projet grâce à une session de cubing efficace en équipe !

Faites avancer vos projets

Découvrez toute la puissance de Board, l'espace de travail visuel.
essai gratuit - maintenant