Loi de Pareto : améliorez votre gestion de projet avec la règle des 80/20

Il peut être difficile de savoir par où commencer lorsqu'il s'agit de vous attaquer à votre liste de tâches. De plus en plus, nous sommes sollicités de toutes parts, et notre attention passe très rapidement d'une activité à l'autre. Avec tout cela en même temps, réduire votre liste pour mieux utiliser votre énergie ne devient pas seulement une technique utile, mais une nécessité absolue. 

Pour remédier à ce problème, les managers et les leaders d'opinion ont mis en application la loi de Pareto. Connue également sous le nom de “règle des 80/20”, la règle de Pareto est un outil qui peut être utilisé pour améliorer votre efficacité en gestion de projet. Ce principe stipule que 80 % des résultats d'un projet proviennent de 20 % du travail fourni. Par conséquent, en se concentrant sur les 20 % des tâches les plus importantes, on peut aisément maximiser l'efficacité d'un projet. Cet article fournit des conseils sur la manière d'utiliser la loi de Pareto pour améliorer dans ce but précis, ainsi que sur la façon dont elle s'applique à différents contextes que vous pourriez rencontrer dans vos projets.

Loi de Pareto : une vue d’ensemble

La loi de Pareto, également connue sous le nom de règle des 80/20, est un principe de gestion qui stipule que 80 % des effets proviennent de 20 % des causes. En d'autres termes, un petit nombre de facteurs est responsable de la majorité des résultats. Ce principe peut être appliqué dans de nombreux domaines différents, mais il est particulièrement pertinent en gestion de projet

Les experts se sont tournés vers la loi de Pareto pour décrire comment des distributions non standard expliquent bon nombre des différentes tendances naturelles que nous observons aujourd'hui dans notre environnement professionnel. Notamment, certains faits surprenants au premier abord peuvent être observés dans divers domaines d'activité. C’est le cas lorsque quelques clients de grande valeur fournissent la majorité des revenus d'une entreprise. Le même constat s’applique lorsque l’on observe qu’une minorité des produits d’une entreprise génère 80 % de son activité. 

En gestion de projet, la loi de Pareto peut être appliquée de manière similaire, en se concentrant sur le nombre minimal de tâches qui vous font le plus progresser. En outre, il existe d'autres façons dont la règle de Pareto peut vous aider à gérer vos projets :

  • Hiérarchisez vos tâches : lorsque vous avez beaucoup de tâches à accomplir, il peut être utile de les hiérarchiser en utilisant la loi de Pareto. Cela signifie qu'il faut se concentrer sur les 20 % de tâches qui auront le plus d'impact. Cela peut vous aider à faire un meilleur usage de votre temps et de vos ressources.
  • Identifiez les goulots d'étranglement : la règle de Pareto peut également vous aider à identifier les goulots d'étranglement dans votre projet. Si vous constatez qu'un petit nombre de facteurs sont à l'origine de la majorité des retards, vous pouvez vous concentrer sur la résolution de ces problèmes.
  • Améliorez votre communication : l'un des aspects les plus importants de la gestion de projet est la communication. En comprenant la loi de Pareto, vous pouvez vous assurer que votre communication se concentre sur les 20 % d'informations les plus importantes. Cela peut contribuer à améliorer votre efficacité globale et à réduire les malentendus.

L'évolution de la loi de Pareto au fil du temps

La règle de Pareto  a connu une histoire intéressante avant de devenir un principe de gestion populaire. Le nom lui-même est emprunté à l'économiste Vilfredo Pareto qui, au cours de ses recherches, a observé la répartition des richesses en Italie. Il a ainsi pu découvrir que la majorité des terres du pays (et par extension, la richesse) n'appartenait qu'à 20 % de la population. Des informations supplémentaires indiquent qu'il est aussi arrivé à cette conclusion en étudiant son propre jardin, où il a remarqué que seulement 20 % de ses cosses de pois représentaient près de 80 % de la récolte exploitable. 

L'utilisation de cette observation dans différents domaines de la gestion est attribuée à un autre chercheur, le Dr Joseph Juran. En tant qu'expert et analyste de la gestion des opérations, il a élaboré une théorie qui explique que 80 % des défauts de fabrication peuvent être attribués à seulement 20 % des activités du processus de production. Le Dr Juran s'est rendu compte que ce phénomène pouvait s'expliquer de la même manière que les observations précédentes de Pareto, et a donc inventé l’expression "loi de Pareto". 

Aujourd'hui, la loi de Pareto est largement utilisée pour donner aux managers et aux experts en stratégie une base simple pour expliquer pourquoi il faut se concentrer sur des aspects plus petits et de valeur maximale dans les opérations des entreprises.

La règle de Pareto en gestion de projet

La loi de Pareto est un outil puissant qui peut vous aider à améliorer l'efficacité de votre gestion de projet. En vous concentrant sur les 20 % d'activités qui génèrent 80 % des résultats, vous pouvez faire des progrès significatifs sur vos projets tout en consacrant moins de temps aux tâches moins importantes.

Ce principe peut être particulièrement utile lors de la définition des priorités et de l'allocation des ressources. En identifiant les activités les plus importantes, vous pouvez vous assurer que votre équipe se concentre sur les tâches qui auront le plus grand impact. Cela peut vous aider à gagner du temps et à obtenir de meilleurs résultats.

Si vous cherchez des moyens d'améliorer l'efficacité de votre gestion de projet, la loi de Pareto est un excellent point de départ. En vous concentrant sur les activités les plus importantes, vous pouvez réaliser des progrès significatifs.

Application de la loi de Pareto à vos projets

La loi de Pareto, également connue sous le nom de règle 80/20, est un outil utile pour les chefs de projet qui cherchent à optimiser leurs processus. 

Ce principe peut être appliqué de plusieurs façons en gestion de projet. Par exemple, il peut être utile pour prioriser les tâches et identifier les domaines les plus importants du projet. Il peut également aider les équipes projet à concentrer leur attention sur les domaines qui auront le plus grand impact.

Lorsque vous appliquez la règle de Pareto à vos processus de gestion de projet, il est important de garder à l'esprit qu'il s'agit uniquement d'une ligne directrice et non d'une science exacte. Toutes les situations ne correspondent pas parfaitement au ratio 80/20. Toutefois, l'utilisation de la règle comme cadre général peut vous aider à optimiser vos processus et à obtenir de meilleurs résultats.

Loi de Pareto et gestion du temps

L'un des éléments les plus importants d'un point de vue stratégique à gérer dans le cadre d'un projet est une ressource qui ne peut être achetée ou échangée : le temps. En tant que professionnels, nous pensons souvent à tort qu'être occupé est synonyme d'être productif. La réalité est qu'une grande partie du travail que nous faisons nous occupe, mais ne génère même pas un bénéfice adéquat par rapport au temps que nous y avons investi. 

Ce phénomène s'observe chez un grand nombre de personnes, qu'il s'agisse d'entrepreneurs, de managers, ou même d'employés cherchant à progresser le plus possible pendant leurs heures de travail habituelles. Mais des imprévus surviennent constamment, et de nombreuses choses passent souvent à la trappe dans les projets, qui finissent par être retardés. 

Pour mieux faire face à ce cycle, la loi de Pareto devient un bon principe à suivre pour identifier les 20 % de tâches que vous effectuez normalement au quotidien et qui contribuent le plus à votre objectif. Cela ne signifie pas que vous devez laisser les 80 % des tâches restantes inachevées, mais plutôt que vous devez concentrer vos efforts sur celles qui sont prioritaires, au lieu d'essayer de jongler avec toutes à la fois. Le fait de terminer en premier ce qui est essentiel pour atteindre vos objectifs peut vous aider à progresser dans le reste de vos tâches. 

Loi de Pareto et gestion des parties prenantes

La gestion de projet ne se limite pas aux tâches liées à une initiative particulière, mais s'étend également à la manière dont vous choisissez de gérer les personnes impliquées. Le développement des relations, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de l'équipe de projet avec laquelle vous travaillez, fait partie intégrante de ce que l'on appelle la "gestion des parties prenantes". En fait, vous devez vous assurer que toutes les personnes qui ont un intérêt direct dans votre projet sont entendues, car leurs opinions (et leur pouvoir de décision) peuvent affecter le succès global du projet. 

Les parties prenantes sont variées, et peuvent aller des responsables et équipes internes aux organisations externes, qui auront toutes des demandes et des recommandations spécifiques concernant l'exécution d'un projet donné. La loi de Pareto vient simplifier ce processus, en rappelant aux chefs de projet de se concentrer sur les 20% de relations qui affectent 80% de la réussite du projet. Cela signifie que, même si votre collègue dans l’équipe peut apporter sa contribution à certains aspects de votre projet, il est probablement plus important d'identifier les décideurs-clés, tels que votre supérieur direct et les responsables inter-équipes, qui peuvent aider à obtenir le soutien dont votre projet a besoin. 

Loi de Pareto et définition des objectifs

La partie la plus délicate de la gestion de projet consiste parfois à déterminer l'objectif final de toute l'initiative. Bien sûr, intuitivement on aura tendance à dire que l'objectif final est la réussite du projet en question, mais demandez-vous plutôt quel résultat exact vous comptez atteindre avec.

Une méthode utile pour aborder cette question combine un autre cadre de gestion de projet utile avec la règle de Pareto, à savoir le cadre des objectifs SMART. Avec les objectifs SMART, vous dressez la liste des objectifs qui sont Spécifiques, Mesurables, Atteignables, Réalistes et limités dans le Temps. Cela vous donne un cadre précis pour définir les objectifs de votre projet de manière efficace. 

La loi de Pareto permet d'aller encore plus loin dans ce processus, en exigeant de réduire la liste des différents objectifs que vous visez. Commencez par rédiger environ 5 objectifs SMART qui répondent à chacune des exigences du cadre. Ensuite, appliquez le principe de Pareto, en vérifiant lequels de ces 5 objectifs sont vraiment conformes à la portée et aux limites du projet. Si les 5 objectifs restent utiles pour guider votre projet, le fait de disposer d'un objectif principal peut toutefois vous aider à orienter le projet lorsque vous constaterez que les éléments varient en cours de route. 

Loi de Pareto et résolution de problèmes

En gestion de projet, il est inévitable que vous deviez résoudre des problèmes à la chaîne. Les projets complexes s'accompagnent souvent d'un ensemble tout aussi vaste de problèmes, qui affectent tous votre processus de différentes manières. 

La loi de Pareto peut vous guider vers les problèmes qui ont l'effet le plus profond sur votre projet, en vous concentrant sur les 20% de problèmes qui ont un impact sur 80% du projet. Vous pouvez commencer cette réflexion en dressant la liste des différents obstacles et problèmes que votre projet rencontre actuellement, et en approfondissant la cause profonde de ces éléments (ce que l'on appelle également l'apprentissage en “double loop”).

Réduisez progressivement la liste de ces problèmes en attribuant un score à chacun d'entre eux, en fonction de l'importance de leur impact sur votre projet, et regroupez chaque problème en fonction de ses causes profondes. Une fois que vous avez regroupé ces problèmes, vous pouvez commencer à additionner les scores de chaque groupe pour déterminer la cause fondamentale à laquelle vous allez vous attaquer en premier, les scores les plus élevés (les 20%) étant votre priorité.

Les enjeux de la loi de Pareto en gestion de projet

La règle de Pareto, également connue sous le nom de principe des 80/20, est un outil de gestion de projet qui peut être utilisé pour prioriser et hiérarchiser les tâches et les objectifs. Cependant, certains enjeux importants doivent être pris en compte lors de l'utilisation de cet outil.

Tout d'abord, la loi de Pareto peut conduire à un faux sentiment de priorisation. Par exemple, si 80 % des objectifs du projet peuvent être réalisés avec 20 % des efforts, cela peut amener les équipes projet à penser que les autres 20 % des objectifs ne sont pas si importants. Cela peut conduire à négliger ces objectifs trop hâtivement.

Deuxièmement, la règle de Pareto peut également conduire à privilégier la quantité par rapport à la qualité. En d'autres termes, les managers peuvent être plus préoccupés par l'accomplissement d'un grand nombre de tâches, plutôt que de s'assurer que ces tâches apportent effectivement une grande valeur. Cela peut, à terme, avoir un impact conséquent sur la réussite du projet.

Enfin, la loi de Pareto peut ne pas convenir à tous les projets. Certains projets peuvent nécessiter une approche différente pour réussir. Il est donc important de prendre en compte le contexte et les besoins spécifiques de chaque projet avant d'utiliser cet outil.

Le principe de Pareto est une règle simple qui peut être utilisée pour améliorer l'efficacité de votre gestion de projet. En se concentrant sur les 20 % d'activités qui produisent 80 % des résultats, les équipes projet peuvent améliorer considérablement les résultats du projet. En appliquant la loi de Pareto à la gestion de leurs projets, les organisations peuvent ainsi améliorer leur efficacité.

Faites avancer vos projets

Découvrez toute la puissance de Board, l'espace de travail visuel.
essai gratuit - maintenant