the meeting revolution
Pour un travail d'équipe efficace,
tous les jours.
déjà membre ? s'identifier

Klaxoon enrichit son écosystème pour libérer le partage de connaissances en entreprise

le 30 mars 2017
L’Usine Digitale – Après ses objets pour réinventer des réunions et créer des espaces d’échanges de savoirs en entreprises, Klaxoon voit plus loin avec une plate-forme numérique complète permettant de créer et partager des contenus en entreprise.
40 salariés de Klaxoon ont accueilli 400 clients et partenaires lors d’un événement de lancement à Paris le 30 mars. © Sylvain Arnulf – L’Usine Digitale

La start-up rennaise Klaxoon passe à la vitesse supérieure. En attendant son deuxième objet, la Loupe, elle a présenté à Paris une évolution majeure de son écosystème. Son outil de gestion de l’interactivité lors des réunions, renommé “Meeting”, reste au cœur de sa proposition. L’activité “Brainstorming” est enrichie avec de nombreuses nouvelles fonctionnalités. Mais cet outil de base s’articule désormais avec d’autres briques: un système de “capsules” permettant de créer des contenus et un “network” pour les partager en interne. Le tout indépendamment des temps de réunion. Plus besoin d’être connecté à plusieurs à un instant T, au même endroit, pour échanger. L’interface est maintenant accessible sur ordinateur ou sur mobile, en permanence, pour plus d’agilité.

Cela ne veut pas dire que les réunions durent désormais indéfiniment. Au contraire. Mais les contenus créés lors de sessions physiques peuvent être retrouvés ultérieurement, enrichis, questionnés. Des contenus peuvent aussi être créés de façon autonome par les membres de l’équipe, à leur rythme, à tout moment.

Des “Capsules” pour créer du contenu

Le système Klaxoon se base désormais sur des “capsules”. Plutôt que des fils de discussion enfermés dans des chaines, à la Slack, Klaxoon mise sur des flux d’idées, souvent représentées de façon graphique. Quizz, sondages, photos, vidéos peuvent être affichés sur le mur de l’entreprise, ou sur l’un des groupes thématiques constitués par l’animateur des équipes.

Cela démultiplie les possibilités de partage de connaissances, là où les mails ou les champs de commentaires peuvent paraître trop limités, explique Matthieu Beucher, le PDG de Klaxoon.
On parle de communauté apprenante, et plus de communauté conversationnelle. On libère les formats d’expression.

Un “Network” pour les partager

Le Network, c’est le mur d’idées de l’entreprise, qui évolue en fonction des capsules créées par les membres des équipes. Chaque salarié peut configurer sa page d’accueil pour faire remonter les capsules qui l’intéressent, et se créer des alertes sur les sujets à suivre. « Les devices classiques sont saturés d’information, il faut trouver de nouveaux modes d’interactions », juge Matthieu Beucher.
Ceux qui animent les équipes peuvent aussi exporter certaines capsules à des lieux-clés de l’entreprise, sur n’importe quel écran. Une façon de disséminer l’information dans les bureaux, de créer de l’animation dans des zones jusque-là inexploitées… En bref, de repenser le partage d’informations en lien avec la configuration des bureaux d’une entreprise. Un concept que creusera l’objet “Loupe” qui sortira avant l’été.

Des “Klax” pour favoriser l’engagement

Chaque interaction est valorisée par le gain de “Klax”, des points qui stimulent l’engagement. Les administrateurs des pages peuvent avoir accès à des statistiques détaillées sur les contenus les plus partagés et débattus. Une fonctionnalité réclamée par les premiers utilisateurs de Klaxoon, dont de grands groupes français de l’industrie et des services, qui ont été consultés pour la mise au point de ce nouveau Klaxoon et l’ont découvert en avant-première ce 30 mars à Paris.

Klaxoon mettra en ligne ces nouveautés dans les prochaines semaines. Pour pouvoir créer des activités interactives, il faudra se doter d’un compte utilisateur, à partir de 19 euros par mois et par personne.

Ecrit par Sylvain Arnulf

Article original : Usine Digitale